DISCRIMINATION CHEZ GOOGLE

à l’instar du Japon et du Canada, pour ses offres d’emploi, derrière
seulement quelques pages vitrines affichées dans plusieurs langues
internationales, Google a choisi la langue unique. En Europe tout
particulièrement, cette pratique est souvent contraire aux législations
nationales.

Pour la France, c’est en contradiction flagrante avec la réglementation de
l’emploi en vigueur :

« Les descr1ptions de poste qui suivent sont publiées en anglais et vous
devez nous faire parvenir un CV en anglais.

Postes à pourvoir :

Google France

* Field Office Facilities Specialist (en Anglais)
* Head of Inside Sales – Ireland (en Anglais)
* Online Sales and Operations Coordinator – Ireland (en Anglais)
* Online Sales and Operations Manager – Ireland (en Anglais)
* Online Sales and Operations Team Lead – Ireland (en Anglais)
* Sales Engineer/Technical Account Manager – UK (en Anglais)
* Strategic Partner Development Manager, Google Print (en Anglais) »

Les autres pays d’Europe ne sont pas mieux lotis, la Suisse notamment dont la
page initiale n’est même pas proposée au moins dans une des langues officielles
:


http://www.google.ch/intl/en_ch/jobs/


http://www.google.nl/jobs/index.html


http://www.google.be/jobs/index.html


http://www.google.it/jobs/index.html


http://www.google.es/jobs/index.html
 

Dans cette Europe là, il y a peu encore, chacun convenait qu’« à Rome, on
parle latin ». Quelque chose a changé…

ér@sme
erasme@no-log.org 

(Le 1er décembre 2004)