APPLE EN ANGLAIS, APPEL EN FRANÇAIS

Madame Vaucouleurs,

Nous avons un problème pour ouvrir le fichier joint que vous nous avez fait
parvenir le 8 décembre 2004.  Pourriez-vous, svp, tenter de nous faire
parvenir de nouveau ce fichier joint?

Merci

Guillaume Wildgust
Agent de plaintes
Guillaume.Wildgust@ocol-clo.gc.ca


Bonjour M. Wildgust,

Veuillez considérer le texte public suivant comme étant la plainte officielle
déposée auprès de votre service:

APPLE EN ANGLAIS, APPEL EN FRANÇAIS

Je profite de l’occasion pour vous inviter du même élan à consulter cette
autre réaction (consécutive) d’une Québécoise:

MACINTOSH : UNE POMME SURETTE

Espérant dès lors que vous serez mieux éclairé désormais dans votre démarche.

Je ne cherche pas à nuire à la compagnie Apple/Macintosh (que j’aime bien, à
vrai dire). Mais ces gens-là doivent comprendre que le Canada n’est pas tout
simplement un pays anglophone.

(Et ce, plus de 27 ans après l’adoption de la Charte québécoise de la Langue
française. Hé ! Arrivez en ville, les étatsuniens…!)

Et que l’«autre» langue officielle qui y prévaut ne mérite certes pas moins
de respect, enfin, que celle des états-Unis et du English Canada.

C’est tout à la fois de la condescendance, de l’ignorance, de l’indifférence,
de la mesquinerie et du paternalisme culturel – sinon carrément du mépris
vis-à-vis de la «Différence», que l’on préfère ne pas «voir».

Bref, pas vraiment des «hameçons» de bon goût, quoi, pour séduire quelque
clientèle que ce soit…

Bien à vous, M. Wildgust,

Marianne Vaucouleurs
Vaucouleurs@q-bec.com

20 déc. 2004

c.c.

info@cmq.Qc.ca
admin@lcmm.Qc.ca
Imperatif@Imperatif-francais.org